L'Abominable Dr. Phibes

Publié le par the idiot

The Abominable Dr. Phibes
(1971)
Robert Fuest
Vincent Price, Joseph Cotton, Virginia North




                Alors là, on tombe carrément dans le kitsch extra jouissif à la lisière du plaisir coupable mais le tout quand même fait avec quelque peu de tallent. Déjà le très grand Vincent Price qui, ayant connu la gloire à Hollywood avec des classiques tels que le Laura de Preminger, a consacré la deuxième partie de sa carrière à jouer les méchants dans des films d'épouvante quelque peu douteux. Ensuite l'humour est présent du début à la fin du film, humour plutôt bête qui, je l'avoue, n'est pas sans me plaire.
                En Angleterre, des médecins de renom se font tuer l'un après l'autre de façons diverses et insolites. Un inspecteur de Scotland Yard aidé par le vieillissant Dr Vesalius, parvient à retracer les morts jusqu'à un dénommé Phibes, musicien et docteur en théologie qui tuerait ses victimes en s'inspirant des dix plaies de l'Egypte pour venger la mort de sa femme. Le problème majeur est que Phibes serait mort dans un accident de voiture en même temps que sa femme. Est-il donc vraiment l'assassin et si oui où se cache-t-il?
                L'interprétation de Vincent Price est vraiment sublime, il parvient à faire émerger de son personnage de grand méchant un côté très pathétique qui rajoute à l'humour ambiant. A noter aussi la sympathique présence de ce vieux Joseph Cotton (Citizen Kane, La Splendeur des Amberson, L'Ombre d'un doute) qui incarne le Dr. Vesalius et Virginia North qui joue la mystérieuse Vulnavia. Les décors sont très art-déco et le manoir de Phibes est un lieu où seule la musique vient rompre le silence de mort.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article