Exhumé : Blow Out de Brian De Palma

Publié le par Marc

Blow Out
Blow Out
Réalisé par Brian De Palma
(1981)

Avec Blow Out, Brian De Palma offre une relecture du Blow-Up d’Antonioni profondément ancrée dans le monde du cinéma, un univers qui, par le caractère réflexif des méthodes narratives chères au réalisateur, tient un rôle esthétique central dans sa filmographie. A la manière de ce qu’avait fait Coppola dans son chef d'œuvre méconnu Conversation secrète dès 1974, De Palma fait glisser le nœud de l’intrigue du film d’Antonioni d’un élément visuel (le repérage d’un meurtre au second plan d’une photographie) vers quelque chose de sonore, lui permettant de creuser la relation entre l’image et le son en prenant non plus pour héros un photographe de mode mais un ingénieur du son qui enchaîne depuis quelques années des séries B caractéristiques du cinéma d’exploitation made in Hollywood entre la fin des années 1970 et celle des années 1980. Comme l’avait parfaitement réussi Coppola, De Palma précipite son héros dans une aventure paranoïaque où les théories du complot se multiplient et les apparences s’avèrent toujours trompeuses. Orchestrant des séquences à la mise en scène grandiloquente (notamment les derniers instants magnifiques du film qui se déroulent lors d'une nuit éclairée par les feux d'artifice commémoratifs du Liberty Day) où un sens de l’humour fin se mêle sans cesse à un amour assumé du cinéma et de son Histoire, le cinéaste profite de son sujet pour dénoncer, fidèle à ses habitudes, l’artifice du médium qu’il emploie avant de finalement réinjecter, non sans ironie, une part de réalité dans la fiction. Un divertissement savoureux et intelligent au même titre que L’Esprit de Caïn, Body Double, Phantom of the Paradise et Pulsions ; films dans lesquels De Palma met en scène ses obsessions avec une rare capacité à prendre le recul nécessaire pour nous faire ressentir sa passion avec une sincérité désarmante.


Blow Out, un film de Brian De Palma disponible en DVD aux éditions MGM

Publié dans Exhumations

Commenter cet article