Sorties cinéma et DVD, avril 2012

Publié le par Marc

Suggestions pour s'extirper de la morosité ambiante

Après un mois de février généreux, un mois de mars calamiteux, que nous réserve donc cet avril 2012 d’autre que d’interminables débats dépolitisés et stériles, des poissons et du chocolat ? Ben pas grand-chose à vrai dire. L’euphorie cannoise approchant avec ses grands sabots – écoutez bien et vous entendrez partout atour de vous des centaines de potiches s’entrainer à fouler d’un pas gracieux le tapis rouge tout en affichant leur plus beau et effrayant sourire – et chacun voulant sa part du gâteau, de la palme, des cocotiers et des spotlights, les distributeurs se montrent, comme d’habitude à cette époque de l’année, réticents à lancer leurs films les plus attendus. Il nous faudra donc attendre encore quelques mois pour découvrir les nouveaux films d’Andrew Dominik (Killing Them Softly), John Hillcoat (The Wettest Country), Paul Thomas Anderson (The Master) et peut-être même Terrence Malick qui, pour une fois, a une flopée de projets en cours.

Heureusement, pour patienter, deux films importants débarquent dans nos salles obscures, d’abord le 11 avec Twixt (non, pas de jeu de mots), le nouveau film de Francis Ford Coppola, boudé ces derniers temps par le public et la critique mais qui, à mon avis, a signé avec L’Homme sans âge et Tetro deux des meilleurs films de sa carrière (derrière Conversation secrète et Rusty James), et ensuite le 25 avec Tyrannosaur, le premier et très coté long-métrage réalisé par l’acteur britannique Paddy Considine. Twixt a dans tous les cas l’air bien barré, voyant Coppola renouer avec le cinéma d’horreur, genre dans lequel il avait fait ses armes sous la direction de Roger Corman au début des années 1960. Quand à Tyrannosaur, disons simplement qu’on est plus proche de Ken Loach que de Jurassic Park. Notons aussi la ressortie en salles de Colonel Blimp, distribué par Carlotta qui poursuit donc son travail sur l’œuvre des cinéastes Michael Powell et Emeric Pressburger (Les Chaussons rouges et Le Narcisse noir). Puis, arrêtons nous aussi un instant sur Le Temps dure longtemps dont le titre à lui seul réussit à nous couper toute envie de découvrir le film. On se demande parfois ce qui se passe dans la tête des costar-cravate chargés d’assurer le succès en salles des films distribués par les boites pour lesquelles ils travaillent auxquelles ils ont vendu leurs âmes.

En DVD, du côté de chez Carlotta seront édités deux films de Rainer Werner Fassbinder, Whity et Lili Marleen, un événement en soi, mais ce mois ci c’est surtout Wildside qui nous gâte avec (enfin) la sortie du Husbands de John Cassavetes – grand absent du coffret édité chez TF1 il y a quelques années – pour lequel le cinéaste est réuni à l’image avec ses acteurs fétiches Peter Falk et Ben Gazzara, tous deux nous ayant quitté ces derniers mois pour le rejoindre. C’est l’occasion de leur rendre un dernier hommage. Espérons que le travail éditorial sera à la hauteur de l’œuvre et qu’un jour la maison d’édition au chat qui miaule aura la bonne idée de nous permettre de désactiver les sous-titres qui agrémentent leurs galettes. Si tout ça ne vous suffit pas, voici qui devrait ravir ceux qui ont compris quelque chose au cinéma de ces dernières années. Je sais, c’est le genre de remarque qui m’attire des ennuis. Je ne peux tout simplement pas m’en empêcher.


Husbands, un film de John Cassavetes disponible en DVD aux éditions Wildside

Lilli Marleen, un film de Rainer Werner Fassbinder disponible en DVD aux éditions Carlotta Films

Whity, un film de Rainer Werner Fassbinder disponible en DVD aux éditions Carlotta Films

Publié dans Nouvelles du front

Commenter cet article