Winchester '73

Publié le par the idiot

Winchester '73
(1950)
Anthony Mann
James Stewart, Shelly Winters, Stephen McNally

Winchester 73



                Winchester '73 est l'histoire d'une chasse à l'homme à travers l'ouest américain peuplé d'Indiens désireux de réitérer leur victoire récente de Little Big Horn. Trouvaille scénaristique originale, le fusil prend la place centrale dans cette traque menée par le personnage de Stewart mais ne sert au final qu'à dissimuler des raisons plus sombres et profondes. Une histoire de la conquête de l'ouest où le symbole masque donc la vérité, annonçant les thématiques principales qui conduiront le genre au cours de la décennie suivante.
                Première collaboration entre James Stewart et Anthony Mann, Winchester '73 marque le début d'une grande série de westerns tournée par le réalisateur au cours des années 1950. L'on ressent dans les scènes d'action toute l'habilité que Mann a accumulé en tournant des polars bruts de décoffrage comme Marché de brutes ou Les Brigades du suicide. Les corps à corps sont tendus et les fusillades sans merci et d'un réalisme saisissant.
                Chaque plan du film met en place l'esthétique qu'apportera Anthony Mann au genre, insufflant une violence lyrique dans les paysages désertiques. Le traitement des Indiens, dont le chef est joué par un jeune Rock Hudson, bien que bref, ne les réduit pas à de simples machines à tuer et à mordre la poussière. Enfin, avec un humour du désespoir, Mann apporte à ces hommes de l'ouest une fragilité nouvelle ; quel autre genre d'homme pourrait offrir à une femme une balle de revolver?

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tietie007 09/01/2010 06:49


Je n'ai jamais accroché au cinéma de Mann, ni aux interprétations de Stewart !


the idiot 09/01/2010 10:34


J'adore le cinéma de Mann! Ses polars sont sombres et crades, ses westerns sont lyriques et violents. Stewart a le talent de jouer un personnage comique maladroit aussi bien qu'un dur. Après, c'est
chacun ses goûts, mais je trouve que Mann fait partie des plus grands réalisateurs de westerns aux côtés de Ford et de Peckinpah. Il fait partie de réalisateurs qui ont su faire évoluer le genre en
y apportant nostalgie et distance critique.