Top 10 Réalisateurs nord américains

Publié le par the idiot

Top 10 Réalisateurs nord américains



Pour répondre à la suggestion lancée par l'ami Bruce Kraft, je vous ai concocté une liste de mes réalisateurs nord américains préférés. Enfin, ceux qui sont encore parmi nous. Contrairement à lui, j'ai inclus des réalisateurs canadiens, je trouvais dommage de ne pas en parler. Les voici sans désordre particulier.

Francis Ford Coppola

Connu surtout pour la saga des Parrain et Apocalypse Now, il ne faut pourtant pas limiter son oeuvre à cette poignée de films. Fouillez un peu et vous découvrirez des chefs d'oeuvre comme Conversation secrète ou Rumble Fish. Grand adaptateur d'oeuvres littéraires dans la lignée d'un John Huston, Coppola s'est construit une filmographie digne des plus grands réalisateurs alors en attendant la sortie de Tetro prévue pour fin décembre, revisitez ses films.

Les frères Coen

Hormis quelques belles daubes, les deux frangins nous ont offert une multitude de grand films, des polars sombres que sont Fargo et Blood Simple aux excellentes comédies O'Brother et le cultissime The Big Lebowski. Puis merde, un motard de l'apocalypse qui dégomme des lapins à coups de grenades! Que demande le peuple?

Jim Jarmusch

Humour décalé et récits lents, le cinéma de Jarmusch est complètement atypique. Stranger than Paradise et Down by Law n'ont pas grand chose à voir avec Ghost Dog et Broken Flowers mais on retrouve quand même une certaine cohérence d'un bout à l'autre de sa carrière. A voir aussi les géniaux films à sketch, Coffee and Cigarettes (un peu inégal) et Night on Earth.

John Carpenter

Certes, il y a fort longtemps qu'on n'a pas eu le droit à un nouveau long métrage de Big John, mais je ne vois personne qui puisse prétendre à sa place. The Thing, Prince des ténèbres, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin ou Halloween n'ont toujours pas pris la moindre ride. Il reste le réalisateur le plus badass de ces trente dernières années.

Guy Maddin

Si vous voulez en savoir plus, lisez ceci. Guy Maddin est sans doute un des réalisateurs contemporains les plus intéressants. Chaque film dépasse en qualité celui qui le précède et après la bombe qu'était Des Trous dans la tête, Winnipeg, mon amour qui sort dans deux semaines me donne déjà des frissons.

David Lynch

J'avoue n'avoir rien compris à Inland Empire, mais Lynch est un réalisateur incontournable. Entre la sobriété d'Elephant Man ou Une Histoire vraie et la folie de Lost Highway et Blue Velvet, il y en a pour tous les goûts. Enfin, pour ceux qui ont l'estomac solide, en tout cas.

David Cronenberg

Ses derniers films ne sont peut-être pas aussi intéressants que Crash ou Vidéodrome, mais Cronenberg ne cesse de surprendre ses spectateurs et de les mettre mal à l'aise. Après un petit détour par l'opéra pour une adaptation de La Mouche espérons qu'il reviendra en forme derrière la caméra.

Terrence Malick

Ou l'homme qui prenait son temps. Bon, trois ans de tournage ça peut paraître long, mais quand on voit le résultat à l'écran avec La Ligne rouge, on se dit que ça valait le coup. Encore un réalisateur qui a été un peu décevant ces derniers temps avec Le Nouveau monde mais je lui fais confiance pour nous offrir d'autres oeuvres inspirées à l'avenir.

P.T. Anderson

Anderson a la vie devant lui, il est le plus jeune parmi tous ses réalisateurs et il nous a déjà offert trois grands films que sont Boogie Nights, Magnolia et There Will be Blood. Extrêmement doué, sa caméra volubile narre ses récits de façon dynamique et grandiose. Vivement la suite.

Judd Apatow

Il en fallait un dixième et je me suis dit pourquoi pas lui? Moins acclamé que ses pairs, Apatow et pourtant celui qui est en train de révolutionner la comédie U.S. Producteur des comédies crétines starring Will Ferrell and co. (on pensera à Frangins malgré eux) ses propres films, comédies pas drôles, portent un regard subversif et acerbe sur la société américaine. Bon, en France bien sûr En Cloque passe pour une comédie potache, mais si on fait un peu gaffe on y verra une lecture plus profonde.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruce Kraft 20/10/2009 22:02


ouai!!! Et même les poils sur les fesses !!! Vive les plombiers!!


the idiot 20/10/2009 22:42


Rein de tel qu'une belle toison!


Bruce Kraft 19/10/2009 19:49


oh lala!! Monsieur n'assume pas!!


the idiot 20/10/2009 21:39


Fans de poils, rassemblez vous sous ma banière!


Bruce Kraft 14/10/2009 18:56


Si!!! Lucio Fulci...mais à poil!! Lol!!


the idiot 18/10/2009 11:13


Ah non! On avait dit : pas par les sentiments!


Bruce Kraft 13/10/2009 18:04


La lèche ça ne marche pas avec The Idiot non ^plus!!!Mdr!


the idiot 13/10/2009 22:19


Tu dis ça parce que t'es toujours pas arrivé à trouver mon point sensible petit coquin!


Niko06 12/10/2009 16:16


Ca y est je suis là ;)

Un top intéressant... comme pour d'autres ça m'a arraché le coeur de ne pas pouvoir inclure Jim Jarmush dans le mien!
Petites réserves sur carpenter qui m'a beaucoup déçu avec Ghosts of Mars et Coppola avec l'homme sans âge (même si Tetro s'annonce grandiose), par contre Guy Maddin m'intrigue... ça fait longtemps
que je veux voir ses films mais ils ne sont pas simples à trouver! :(

En tout cas je te retourne le compliment, ton blog que j'ai parcouru en vitesse est rempli de films intéressants, et puis quelqu'un qui aime Tom Waits a forcément bon goût.


the idiot 13/10/2009 22:18


Et oui, Tom c'est la réf absolue. Je me demande ce qu'il va donner dans le rôle du diable dans le dernier Gilliam.