Terreur à l'opéra

Publié le par the idiot

Opera
(1987)
Dario Argento
Cristina Marsillach, Ian Charleson, Daria Nicoldi

Opera



             Lorsque la vedette d'une nouvelle mise en scène de l'opéra Macbeth se casse une jambe en sortant d'une répétition, la jeune Betty doit prendre sa place. L'opéra de Verdi a la réputation d'être maudite et, pour la jeune chanteuse, va rapidement s'avérer l'être tandis qu'un tueur sanguinaire taille son entourage en miettes en forçant Betty à regarder ses ignobles meurtres.
             Moins connu que Suspiria ou Les Frissons de l'angoisse, Terreur à l'opéra n'en reste pas moins l'un des films de Dario Argento que je préfère. Pendant plus d'une heure, le film offre un des spectacles les plus pervers et les plus insoutenables jamais vus sur le grand écran. La mise en scène est excellente, nous entraînant dans le cauchemar de Betty et nous plongeant dans l'angoisse avant de laisser exploser une violence physique et psychologique extrêmes à chaque scène de meurtre.
             Le seul problème de Terreur à l'opéra est que, dans son tiers final, le film tombe dans le assez mauvais avant de sombrer dans le franchement catastrophique. Car oui, il y a une sorte de double fin et chacune est mauvaise. Si je comprends parfaitement l'idée que cherchait à explorer Argento dans la fin de son récit, la pauvreté de l'exécution de celle-ci me laisse embarrassé pour le réalisateur. C'est dommage car l'idée était bonne et ça gâche un peu le reste du film. Faites-en abstraction, parce que ce giallo vaut vraiment le détour.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Sekateur 25/02/2010 18:41


Moi aussi j'ai bien aimé ce film, et je lui reproche un fin vraiment trop barrée pour tenir la route. Je crois bien que c'est le premier film du "déclin" artistique d'Argento, qui n'a depuis relevé
la tête que trop rarement (syndrome de Stendhal, Jennifer)


the idiot 25/02/2010 18:51


Oui, tout ce qu'il nous a fait après ne vaut pas trop le coup, hormis Sleepless et Le Syndrome de Stendhal. J'ai jamais vu les Masters of Horror, faudra que je m'y penche
autant pour l'ami Dario que Carpenter et les autres. J'ai eu le malheur de voir Mother of Tears qui m'a fait de la peine, il y a pas d'autre mot. Du coup je me demande si je devrais
regarder Giallo ou en faire abstraction.