Street Trash

Publié le par the idiot

Street Trash
(1987)
Jim Muro
Mike Lackey, Vic Noto



Lady, I ain't even sure you don't got a cock...


                  Summum de mauvais goût vraisemblablement torché entre deux cuites avec un manque de moyens flagrant, Street Trash fait dans la crétinerie et le scabreux. Une bande de clodos ayant élu domicile dans une casse automobile passe le temps entre picole et agression gratuite de pauvres bobos innocents qui ont le malheur de s'égarer dans leur quartier.
                  Se rapprochant de la veine du cinéma punk des années 80 et faisant notamment penser à des films comme Killer Klowns From Outer Space, Le Retour des morts vivants ou encore Repo Man, Street Trash (dont le réal officiera bien des années plus tard en tant que steadycameur sur Titanic) n'est pas aussi gore que le voudrait sa réputation. Certes, un gérant de liquor-store peu scrupuleux met en vente une gnole suspecte retrouvée au fond de sa cave qui s'avère être un tord-boyaux au sens le plus littéral du terme, mais le film choque avant tout par la violence de son propos.
                  Ces clodos là sont méchants, tout comme les flics qui cherchent à les arrêter. La middle-class quant à elle n'en a rien à foutre de tout ça. Enfin, tant qu'ils ne sont pas confrontés à cette ignoble déchéance. Oui, on pourrait faire une lecture sociale du film, mais je laisserai aux autres les plaisirs de l'élucubration. Si vous avez envie de voir des mecs se faire tabasser puis uriner dessus, des types jouer à la passe à dix avec la bite dont ils viennent d'amputer leur pote, ou tout simplement des scènes de viol aussi débiles que gratuits, Street Trash est un film pour vous!

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sekateur 26/11/2009 21:17


Moi j'aime beaucoup ce film, justement parce qu'il se fiche du politiquement correct. Et dans le genre débile, j'ai vu bien pire. Street Trash a le mérite d'être bien filmé et de tenir la route, ce
qui l'éloigne de la plupart des navets ayant cherché à choquer le monde... Non, ce n'est pas une critique sociale, mais les humains y sont décrits avec égoïsme, méchanceté, et ça fait du bien de
voir ça de temps en temps...


the idiot 28/11/2009 11:42


"Non, ce n'est pas une critique sociale, mais les humains y sont décrits avec égoïsme, méchanceté, et ça fait du bien de voir ça de temps en temps..."

C'est exactement ce que j'aime!


coltrane 18/11/2009 19:06


moi je suis assez accro aux critiques ciné du Monde...


the idiot 19/11/2009 00:28


La presse, ça dépend des fois. Parfois, quand je lis une chronique j'ai la méchante impression que le journaliste n'a tout simplement pas vu le film et ça me gonfle. Mais Le Monde fait un meilleur
boulot que Libé et les autres.


coltrane 18/11/2009 19:04


certes voilà un programme alléchant ! mais où est-ce qu'on peut bien trouver un film pareil ? par acquis de conscience je vais regarder dans le catalogue des médiathèques parisiennes mais ça
m'étonnerait qu'il y soit...


the idiot 19/11/2009 00:26


Je l'ai trouvé à CinéCorner (au quartier latin) pour 4€ je crois. C'est un très bon magasin d'occasion et de soldes, tout près de Gibert Joseph.


Bruce Kraft 18/11/2009 18:31


Je n'accroche pas aux "cahiers"...ça se prend un peu trop au sérieux pour moi...tu l'aurais deviné je pense. Par contre "Brazil" je suis pas contre!!


the idiot 19/11/2009 00:25


Les cahiers c'est un repaire de branle-couilles. Je lis Brazil de temps en temps, je préférais l'ancienne mouture, avant qu'ils ne s'intègrent à Crossroads, mais ça reste un mag intéressant.


fred dj 18/11/2009 10:44


A les bons vieux films d'horreurs qui ont bercé mon adolescence.
J'ai trouvé quand même que c'était crade comme film. Je l'ai revu il n'y a pas longtemps à la tv en couple. Ma femme n'a pas trop appécié...


the idiot 19/11/2009 00:24


Haha! Tu m'étonnes que ta femme n'ait pas aimé. C'est calirement trash, mais moins gore que d'autres.