Prick Up Your Ears

Publié le par the idiot

Prick Up Your Ears
(1987)
Stephen Frears
Gary Oldman, Alfred Molina, Vanessa Redgrave

Prick Up Your Ears



                L'assassinat du jeune dramaturge Joe Orton par son petit ami, Kenneth, dans son appartement londonien, suscite l'intérêt d'un journaliste américain qui interroge l'entourage de l'auteur afin d'en écrire une biographie. Il découvre ainsi l'histoire du jeune John Orton, né parmi la classe ouvrière, arrivé seul à Londres pour devenir acteur mais où il deviendra, pendant les années 1960, l'un des auteurs les plus prometteurs de sa génération.
                Le film retrace la genèse d'un artiste, opposant le développement artistique et sexuel de Joe à la stagnation de Kenneth. Leur relation est complexe, faite d'amour, de jalousies et d'admiration, elle va à la fois nourrir et détruire les deux individus. Frears se sert aussi de son sujet pour dépeindre une facette moins glamoureuse du Londres des années 1960, celui des débuts de la libération sexuelle, celui d'hommes qui se taillent des pipes dans des chiottes publiques glauques à la tombée de la nuit, entre deux rondes des bobbies.
                Frears oriente le regard du spectateur tout au long du film, le faisant changer subtilement de point de vue pour mettre en évidence toute la complexité d'une relation humaine mais sans jamais tomber dans un didactisme pédant. Oldman et Molina jouent leurs rôles à la perfection. Dans un premier temps, le personnage d'Orton prend le dessus, mais au cours de la deuxième moitié du film, alors que Kenneth sombre doucement dans la dépression, Molina a l'occasion de faire briller son talent.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Bruce Kraft 08/01/2010 16:55


Ok je vois maintenant!!! Faudrait que je regarde ça en occaz'!!


the idiot 09/01/2010 10:13


Oui, ça vaut le coup. C'est pas un film que je reverrais mais c'est plutôt bon.