L'Etrange vice de Mme Wardh

Publié le par the idiot

Lo Strano vizio della Signora Wardh
(1971)
Sergio Martino
Edwige Fenech, George Hilton, Alberto de Mendoza

L'Etrange vice de madame Wardh



                  Rentrée en Autriche avec son mari, la séduisante Madame Wardh tombe, au cours d'une fête, nez à nez avec un de ses anciens amants dont le penchant pour un certain sadisme l'avait fait fuir dans le passé. Parallèlement, le cousin fraîchement débarqué de Sidney d'une de ses amies se met en tête de la séduire, et le bougre n'y va pas par quatre chemins. Depuis quelques jours, un fou traque des jeunes femmes à Vienne pour leur trancher la gorge à coups de rasoir, et Madame Wardh se sent rapidement menacée, faisant le rapprochement entre le tueur et son entourage.
                  Avec une mise en scène au cordeau, Martino parvient à créer un suspense souvent intenable au cours de situations originales, mais l'intérêt principal du film réside dans son ambiance très singulier que le réalisateur travaille à plusieurs niveaux, explorant ainsi le vice de son héroïne. Le traitement de l'image crée parfois une sorte d'espace mentale, passant d'une narration classique aux sentiments de Mme Wardh qui semblent alors s'afficher à l'écran par des éclairages torturés. Dans la partie finale du film, le réalisateur travaille sur le son en dissociant celui-ci de l'image et obtient des résultats très efficaces au niveau de l'effet d'identification produit sur le spectateur.
                  L'Etrange vice de Madame Wardh s'inspire autant du giallo classique à la Mario Bava (Six femmes pour l'assassin en tête) que du giallo moderne à la Dario Argento dont il reprend les meurtres violents et sanguinolents qui avaient fait le succès de L'Oiseau au plumage de cristal. Mêlant un scénario hitchcockien qui manipule de bout en bout le spectateur et des scènes de meurtres à la sauvagerie et à l'érotisme captivants, Sergio Martino signe là un classique du genre et en fait en même temps d'Edwige Fenech la star incontestable.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article