L'Emmurée vivante

Publié le par the idiot

Sette note in nero
(1977)
Lucio Fulci
Jennifer O'Neill, Gianni Garko

L'Emmurée vivante



             Virginia vient d'épouser Francesco Ducci, un riche Italien et un célibataire endurci. Des années plus tôt, alors qu'elle n'était qu'une petite fille, elle avait eu une vision du suicide de sa mère, au moment même où celle ci se jetait d'une falaise. Des visions similaires ont continué à la hanter au fil des ans, mais aucune d'entre elles ne s'est révélée véridique.
             Jusqu'au jour où elle voit une vieille femme se faire emmurer. En visitant une maison abandonnée appartenant à son mari, Virginia tombe sur une pièce qui ressemble parfaitement à celle de sa vision et, dans une alcôve condamnée, elle retrouve un squelette poussiéreux. Francesco est suspecté et, tandis qu'elle se bat pour prouver l'innocence de son mari, Virginia est de moins en moins certaine des événements qu'elle a cru voir se dérouler.
             Ecrit de main de maître, L'Emmurée vivante n'est pas véritablement un giallo mais plutôt un thriller quasi hitchcockien dans sa façon de jouer avec le spectateur. Parfaitement mis en scène par un Lucio Fulci (L'Au-delà, Les Salopes vont en enfer) au sommet de son art, le film, surtout dans son tiers final, fait preuve d'un suspense haletant et recèle plusieurs scènes terrorisantes, le tout servi par une musique étouffante qui fait peu à peu monter l'adrénaline.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article