In the mood for love

Publié le par the idiot

Fa yeung nin wa
(2000)
Wong Kar Wai
Tony Leung, Maggie Cheung

In The Mood For Love



                  A Hong Kong dans les années 1960 deux couples emménagent dans des chambres voisines le même jour. Madame Chan et son mari d'un côté, Chow et sa femme de l'autre. Le mari et la femme ne seront jamais réellement perçus par le spectateur car avec In the mood for love, Wong Kar Wai se concentre entièrement sur la relation entre Chow et sa nouvelle voisine. Ils se croisent dans la cage d'escalier, dans la rue ou chez le vendeur de nouilles et tous deux sentent leur couple leur échapper.
                  Leur esseulement respectif tend à les rapprocher l'un de l'autre et le désir - toujours pudique - est palpable entre eux à tout moment. Mais davantage qu'un banal film à l'eau de rose, In the mood for love est l'histoire d'un amour qui n'a jamais eu lieu, d'une occasion manquée. Pourtant l'émotion, elle, existe. Elle est même le sujet réel du film, le personnage que Wong Kar Wai capte le plus avec son objectif et qui fait même de l'ombre aux charismes déjà magnétisants de Maggie Cheung et Tony Leung.
                  Après ses premières oeuvres aux auspices rock and roll et un Happy Together très prometteur, Wong Kar Wai connaissait la consécration mondiale avec ce film lyrique tout en subtilité. Plus que par le (très beau) récit qu'il fait, In the mood for love se démarque par une création visuelle de tous les instants. Jamais une histoire n'avait été filmée ainsi, et la douceur des mouvements de caméras, bercés par une musique lancinante, sied parfaitement à cette illustration de la difficulté qu'hommes et femmes éprouvent à se dire ce qu'ils ressentent et à être, tout simplement, ensembles.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article