Le Cimetière de la morale

Publié le par the idiot

Jingi no hakaba
(1975)
Kinji Fukasaku
Tetsuya Watari, Yumi Takigawa, Tatsuo Umemiya




                   Le Cimetière de la morale retrace le parcours d'Ishikawa dans le japon d'après guerre. Jeune yakusa et chien fou, il entretient une vision quelque peu romancée de la vie d'un caïd. La réalité est cependant bien plus ennuyeuse entre tractations politiques et corruption policière et convient peu à son comportement troublant. Incontrôlable, il s'attaque à toutes les institutions sans respecter les codes d'honneur en vigueur et s'attire les foudres de ses patrons.
                   Parfois plus proche d'une fresque historique du japon sous occupation américaine que du véritable film de yakusa auquel Fukasaku a donné ses lettres de noblesse, Le Cimetière de la morale présente aussi un choc de générations qui fut fortement ressenti dans un pays en pleine modernisation après la deuxième guerre mondiale. Antihéros nihiliste, Ishikawa est vu par ses pairs comme un être égoïste, impression confirmée par des actes odieux, mais le film laisse planer une certaine ambiguïté sur le personnage, se refusant à le condamner ou à le juger.
                   Au niveau formel, le film est digne des oeuvres les plus avant-gardistes du réalisateur, renvoyant parfois même au cinéma de Seijun Suzuki. Alternant des passages lents et contemplatifs filmés en un sépia monochrome et des scènes d'action violentes où la caméra bouge de manière frénétique, le film parvient toujours à garder sa cohésion et l'utilisation que fait Fukasaku d'angles de prise de vue étranges n'est jamais gratuite. Le film ne lâche jamais de vue son personnage central et l'accompagne dans sa longue descente en enfer.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruce Kraft 30/08/2009 16:48

Même à la Fnac? Et bien tu vois je ne savais même pas qu'ils avaient débauché...c'est con car on ne se connaît pas mais ça me fait chier pour toi!!

the idiot 30/08/2009 19:32


T'en fais pas, je crois qu'au final c'est le mieux qui pouvait m'arriver histoire de me mettre un coup de pied au cul!


Bruce Kraft 30/08/2009 00:15

Surtout qu'à la FNAC cette collection était vraiment pas donnée!! T'as bossé là dedans toi?

the idiot 30/08/2009 12:48


Et oui, jusqu'au récent dégraissage...


Bruce Kraft 29/08/2009 18:15

Merci pour le tuyau!!! En même temps ça paraissait presque logique que Wildside s'occupe de ce genre de film!!

the idiot 29/08/2009 18:39


Ouais, ils m'ont un peu énervé avec leur collection en vente exclusive à la fnac (même si j'y bossais encore à l'époque), je trouve ça un peu limite, genre politique à la Starbucks de mes couilles.
Mais bon, maintenant je crois qu'on retrouve leurs "introuvables" (paradoxe?) dans tous les magasins alors tout s'arrange.


Bruce Kraft 28/08/2009 09:19

Tu penses qu'on peut le trouver en Dvd?

the idiot 28/08/2009 11:47


Oui chez Wildside.