La Forêt d'émeraude

Publié le par the idiot

The Emerald Forest
(1985)
John Boorman
Powers Boothe, Charley Boorman




              John Boorman est un drôle de réalisateur, s'étant fait un nom avec l'excellent Point de non retour que je vous conseille fortement de voir si vous ne l'avez pas encore fait il disparu légèrement de la circulation et présente une filmographie clairsemée de grandes oeuvres comme Délivrance. La forêt d'émeraude raconte l'histoire de Bill Markham, un architecte américain venu construire un barrage en Amazonie pour établir une nouvelle ville dans la forêt tropicale. Alors qu'il est en visite sur le site avec sa femme et ses enfants, son fils Tommy s'éloigne dans la jungle et se fait enlever par une tribu d'aborigènes.
              Bill passe les dix prochaines années de sa vie à construire le barrage et à chercher un quelconque signe de vie de son fils, apprenant qu'il s'agit de la tribu des Invisibles, un peuple que personne n'a jamais pu rencontrer. Pendant ce temps, Tommy a été rebaptisé Tomme par son nouveau père et a appris à vivre parmi les arbres et les bêtes. Sa tribu est menacée par une tribu voisine, les Féroces, un peuple cannibale et habitué au monde extérieur. Accompagné d'un journaliste, Bill part de nouveau en expédition pour retrouver son fils et tombe sur les Féroces, Tomme sera alors réuni avec son père dans une lutte pour la survie.
              Alors que les grands pays du monde commencent aujourd'hui seulement à accorder au problème de la déforestation l'attention qu'il mérite, Boorman signait il y a plus de vingt ans avec La Forêt d'émeraude une fable écologiste sous forme de film d'aventure à la fois émouvant et rythmé, ponctué de scènes d'action on ne se lasse pas un instant de la quête menée par Bill. D'autant plus que la recherche de Tommy se transforme en une quête d'ordre plus spirituel. Bill est en effet un symbole de la déforestation et ce n'est qu'au contact des Invisibles qu'il se rendra compte de la gravité de son implication dans la destruction d'un mode de vie.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

coltrane 25/09/2009 23:26


Un film somptueux d'une grande beauté...et oui l'écologie ça ne date pas d'hier !


Kincaid 06/08/2009 18:49

j'ai adoré ce film, l'histoire de ce petit garçon enlevé par les indigènes de la forêt amazonienne est magnifique. Le film n'est pas récent et pourtant depuis l'époque les choses n'ont pas beaucoup changé, la forêt amazonienne est toujours en danger, de même que les peuples qui y vivent et ne souhaitent pas intégrer un mode de vie plus moderne. d'ailleurs il va y avoir un Ushuaïa nature va parler de ce problème dans la prochaine émission, comme quoi c'est toujours d'actualité !

the idiot 06/08/2009 22:15


Plus que jamais d'actualité, heureusement les mentalités semblent changer un peu à ce niveau.