La Baie sanglante

Publié le par the idiot

Ecologia del delitto
(1971)
Mario Bava
Claudine Auger, Laura Betti, Claudio Volonte




            Giallo atypique de Mario Bava, La Baie sanglante fait sans doute partie de ces films italiens qui ont le plus influencé le cinéma américain. On y voit, en effet, le modèle assez évident du Vendredi 13 de Sean S. Cunningham et d'une multitude d'autres slashers US qui sentent bon les années 80. Il s'agit, pour Bava, d'un pur exercice de style, faire s'enchaîner des meurtres qui n'avaient pas lieu d'être par une réaction en chaîne (Reazione a catena étant l'un des titres italiens du film). Chaque crime est commis sous l'impulsion d'un calcul froid, tout est rationalisé, le meurtre est montré dans ce qu'il est de plus vil.
            Le film s'ouvre sur l'événement qui va déclencher tous les autres, comme un effet de dominos. Lorsque l'on retrouve une dame âgée, propriétaire de la baie, morte, apparemment suicidée, chacun va essayer de tirer son épingle du jeu pour récupérer les droits de la propriété qui recèle une valeur immobilière intéressante. C'est ainsi que la belle-fille de la dame et son mari arrivent dans la baie pour se retrouver confrontés à un architecte ambitieux qui essaie d'arnaquer les paysans qui habitent le coin.
            La Baie sanglante a été tourné par Bava pour un budget minuscule, mais le manque cruel de moyens ne se fait pas ressentir. Lui-même cumule les postes de réalisateur et de chef opérateur, mettant au point des images très belles où chaque détail raconte quelque chose. Le film est plutôt gore par rapport à ses autres oeuvres, chaque meurtre est différent des autres, on assiste à des pendaisons, des décapitations et d'autres sévices plus originaux, chacun étant détaillé autant que possible par une caméra qui épouse souvent le point de vue de l'assassin.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

coltrane 31/07/2009 13:14

...j'avais déjà vu quelques films surtout des Dario Argento il me semble...mais peut-être aussi quelques autres au cinéclub ou sur arte...

the idiot 31/07/2009 15:06


Après le problème avec le cinéma italien c'est qu'il y a un peu de tout et n'importe quoi. Mais bon, quand ça fait mouche, en général ça vaut le coup d'oeil.


coltrane 31/07/2009 13:11

ça y est je l'ai enfin vu mais dans de mauvaises conditions (je faisais aussi des trucs sur l'ordi...). Au début on est un peu surpris mais on est assez vite pris par l'ambiance. Les couleurs sont incroyables et les meurtres filmés de manière presque abstraites...mais je n'adhère pas à cent pour cent...pourtant la fin est saisissante ! Et puis il y a un crescendo dans l'horreur et les meurtres qui projette le film dans le surréalisme et l'absurde...

the idiot 31/07/2009 15:08


Bava était chef-opérateur à la base et il avait une grande maîtrise technique. Au niveau de l'image je trouve que Six femmes pour l'assassin est encore plus beau et esthétisant.


coltrane 28/07/2009 20:57

j'ai enfin déniché ce film (pas facile à trouver les films dont tu parles...on a l'eau à la bouche mais pour réussir à les voir !)
mais je ne l'ai toujours pas regardé...c'est drôle comme on "bloque" parfois devant un film : j'ai à la fois très envie de le voir et en même temps je me méfie...allez je me lance je le regarde ce soir !

the idiot 29/07/2009 00:27


Héhé, bon film. J'espère que ça te plaira...le giallo c'est pas au goût de tout le monde.