Les Etreintes Brisées

Publié le par the idiot

Los Abrazos Rotos
(2009)
Pedro Almodovar
Penelope Cruz, Lluis Homar





                 Premier service du menu cannais de 2009, le nouveau film de Pedro Almodovar laisse un goût amer. Le film raconte l'histoire de Harry Caine, alias Mateo Blanco, un scénariste et ancien réalisateur devenu aveugle. Travaillant depuis chez lui, entouré d'une famille constituée par Judit, son agent, et Diego, le fils de celle ci, il écrit des histoires à la commande. L'arrivée d'un mystérieux jeune réalisateur, se surnommant Ray X, va plonger Harry dans des souvenirs douloureux qu'il raconte à Diego. Le film retrace ainsi le tournage du dernier film réalisé par Harry, Chicas y Maletas. Pendant ce tournage se constitue un triangle amoureux l'impliquant lui, Lena, actrice principale du film et Ernesto Martel, le producteur.
                 Une histoire donc confuse mais qui peu à peu se met en place et un film qui aurait pu tenir la route si à la fin (que je ne révèlerai pas au cas où vous ayez encore envie de gâcher deux heures de votre vie) Almodovar ne s'était pas senti obligé d'imposer à son spectateur impuissant une série de coups de théâtre, tous aussi inutiles les uns que les autres, soit des informations comprises depuis longtemps mais ne constituant en rien un point important pour le film, soit des révélations sorties de nulle part qui n'apportent vraiment rien du tout à l'histoire qu'il a choisi de raconter. C'était ridicule au point où j'étais à deux doigts de sortir de la salle, chose que je n'ai plus ressentie depuis Spiderman 2. Ces Etreintes Brisées se résument donc à leur titre, laissant s'échapper le spectateur, sans la force de le retenir.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

alexandre mathis 11/06/2009 12:37

du pur Almodovar, du pur plaisir en somme..! ;)