Les Clochards célestes

Publié le par the idiot

The Dharma Bums
(1958)
Jack Kerouac





                 Les Clochards célestes est le quatrième roman de Kerouac, publié en 1958, un an seulement après Sur la route. Comme le reste de son oeuvre c'est un roman à forte consonance autobiographique, retraçant des événements survenus au cours de la première moitié des années 1950, notamment sa rencontre avec le poète et essayiste américain Gary Snyder (qui apparaît sous les traits de Japhy Ryder dans le roman) dont l'amitié le mènera à s'ouvrir au bouddhisme et à la randonnée en montagne.
                 Le roman illustre un déchirement profond chez le narrateur, Ray Smith (Kerouac), entre son désir d'élévation spirituel et un besoin de se saouler et de faire la fête avec ses amis. Il s'essaie par exemple à l'abstinence sexuelle, réprouvant toute envie par l'idée que le rapport sexuel est le point de départ à toute la douleur de la vie, mais au bout d'un an, n'y tenant plus, il succombe aux charmes des filles qui semblent suivre Japhy partout où il va. Ensemble, Ray et Japhy passent leur temps à lire des poèmes et à participer à des beuveries, et ce n'est que dans des moments de solitude qu'ils peuvent se livrer pleinement à la méditation, comme lorsque Ray passe l'hiver chez sa mère sur la côte est ou lorsque Japhy embarque sur un navire en partance pour le Japon. Mais ces moments de solitude, comme ceux passés à dormir caché au bord des chemins de fer, attendant le matin pour sauter sur un train de fret, fait ressortir son besoin d'être entouré de ses semblables, même si ces rassemblements semblent écarter Ray du chemin qu'il aimerait suivre.
                 La dernière partie du roman, passé par Ray dans une cabane de vigie sur le pic de la désolation, semble lui apporter l'apaisement souhaité. Seul pendant des mois, n'ayant qu'à scruter l'horizon pour tout signe d'incendie, Ray se retrouve face à la beauté irréelle de la nature qui s'étend sous ses yeux à perte de vue. Il entre en communion avec lui même et ressort de l'expérience sinon changé (Kerouac mourra à la suite d'une cirrhose) du moins avec une nouvelle compréhension des choses.

Publié dans Littérature

Commenter cet article